3

Canadese jongens dragen rokje uit protest tegen seksisme

Jongens in de Canadese provincie Quebec droegen deze week rokjes op hun middelbare school. Daarmee protesteerden zij tegen seksisme en de ‘hyperseksualisering van vrouwen’. De jongens zijn het niet eens met de kledingvoorschriften die op school gelden: meisjes mogen geen ‘uitdagende kleding’ aan.

“Iedereen moet kunnen dragen wat hij of zij wil”, schrijft Tom Ducret-Hillman, die aan de actie meedeed, op Instagram. Een rokje zou wat hem betreft net zo normaal moeten zijn als een broek of een korte broek. “We moeten iedereen leren om ruimdenkend te zijn en alle mensen te respecteren zoals ze zijn. Wat verandert er als er meer huid te zien is of als er gaatjes in de kleding zitten? Helemaal niets.”

View this post on Instagram

Un autre petit message. Ce n'est pas parce qu'on a porté la jupe une fois qu'il faut arrêter de la porter. Nous devons tous continuer à se battre pour pouvoir enfin changer le système très mal construit qui s'est ancré dans la mentalité de malheureusement beaucoup de personnes, de générations en générations. Non je ne dis pas qu'il faut la porter à tous les jours mais bien qu'il faut l'inclure dans notre habillement du quotidien, comme toute autre pièce de vêtements (pantalons ou shorts par exemple. Il ne faut pas porter une jupe parce que c'est un "trend" ou encore pour avoir plus d'abonnés. Il y a un message significatif derrière le port de la jupe et il ne faut pas l'oublier. Oui, je parle de l'hypersexualisation de la femme et des injustices sociales présentes dans de nombreux systèmes (en majorité ceux de l'éducation et scolaire). Ce n'est pas aux filles/femmes de se faire éduquer pour ne pas sois-disant "déranger" les garçons/hommes. Les viols sont MAJORITAIREMENT causés par des hommes et donc il faudrait éduquer les hommes à ne tout simplement pas commettre ce genre d'actions. Il faut aussi éduquer tout le monde à être ouvert d'esprit et respecter toutes les personnes tel qu'elles le sont. Tout le monde devrait avoir le droit de choisir la coupe et la forme de leurs habillements. Qu'est-ce que ça change de voir plus de peau, ou encore qu'il y aille des trous dans des vêtements? ABSOLUMENT RIEN. Il faut tout changer et rebattir un code.

A post shared by 🙊Tom Ducret-Hillman🙈 (@hd.mot) on

View this post on Instagram

Égalité des genres
Premièrement, l’hypersexualisation du corps féminin est au cœur de notre code vestimentaire à l’école. Le port de la brassière obligatoire, les bretelles spaghettis interdites, la jupe trop courte et j’en passe, démontre que le corps de la femme appartient encore à la société. En 2020, l’argument reste qu’il ne faut pas attirer l’œil et qu’il ne faut pas déranger. Si j’ai chaud et que je mets une camisole moins couvrante? Et si je ne mets pas de brassière, parce que ça me fait mal ? Ils vont me priver d’une éducation pour ne pas déranger? Je pense que si j’assume mon habit, les autres sont capable de se gérer. Nous sommes tous capable d’être respectueux.
Deuxièmement, la masculinité toxique est extrêmement présente dans notre communauté. Les stéréotypes traditionnels parlent des hommes comme étant dominants, le plus fort, le charmeur, etc… Clairement, ceux-ci ont un énorme impact négatif dans notre environnement social. L’action de porter la jupe est un moyen pour casser les habitudes sexistes et malsaines. Au même titre que les femmes peuvent s’habiller comme elles le veulent, les hommes devraient aussi.
Alors, si l‘école est un lieu formateur pour notre société future, elle devrait s’adapter à la réalité des jeunes d’aujourd’hui et l’enseigner.

A post shared by Cassandre Bau-Plourde (@cassandre_bp) on

Geef een reactie

Laatste reacties (3)